×
Shopping Cart
Stories Social
ESHOP
Deals Brands Lists Categories Top Interests Fashionistas
Blog
Terms of services Privacy policy

STYLE & SHOPPING.

Download the app and discover new brands, trends and exclusives.


Sirina Lebreton
sirinalebreton added a look via the mobile app
sirinalebreton

En ce moment on parle beaucoup de l’IVG, mais pourquoi ? 


Premièrement, parce que l’IVG est un droit et qu'il est important de le rappeler. Malheureusement on en parle aussi beaucoup car, dans de nombreux pays autour de nous, l’IVG est menacé de devenir interdit par la loi.

Et oui nous sommes en 2016, pourtant nous avons l’impression que nous sommes encore à des années lumières d’avoir les mêmes droits que les hommes. Evidemment l’IVG ne concerne pas directement tout le monde, mais si c’était le cas, nous n’aurions peut-être pas ce problème de lutte pour avoir accès à cette médecine qui peut sauver des vies.


L’IVG c’est quoi?

Il est d’abord primordiale d’être informé sur le sujet. L’IVG signifie “interruption volontaire de grossesse”. ll existe deux façons d’y avoir recourt, via médicament (moins de 15 semaines de grossesse), ou chirurgicalement (moins de 19 semaines) par aspiration. En revanche, si le délais légal français est dépassé, il faut alors se déplacer aux Pays-Bays ou en Belgique par exemple.

Le problème en Europe? 

Un nombre assez important de pays européens n’accepte toujours pas de rendre ce procédé médical, pourtant moderne, légale et d’autres pays souhaitent même le rendre à nouveau illégale. Un véritable retour en arrière.

Par exemple, lorsque l’on regarde l’Espagne ou la Pologne, les gouvernements de ces deux pays souhaitent pénaliser ces procedures jugées comme “immorales” si le foetus est en bonne santé. 

Et certains pays, comme l'Irlande ou Malte, n'autorisent pas l'IVG, ce qui peut être lié à l'importance de la population religieuse dans ces pays.

Le problème en France? 

Alors que l’IVG est légal depuis maintenant 40ans, certains médecins refusent de la pratiquer ou pire, font culpabiliser des jeunes femmes. L’avortement est déjà un choix très lourd et douloureux pour les femmes, alors des leçons de morales dans des moments difficiles, elles s'en passeraient bien. On trouve encore aujourd’hui beaucoup de sites internet, sur lesquels des personnes religieuses et des médecins essayent de dissuader les femmes de se faire avorter. 

Pourtant, la loi L 2223-2 du Code de la santé publique. Ce dernier déclare : 

"Est puni de deux ans d'emprisonnement et de 30000 euros d'amende le fait d'empêcher ou de tenter d'empêcher de pratiquer ou de s'informer sur une interruption de grossesse", que ce soit en perturbant l'accès aux établissements de santé, ou en exerçant des "pressions morales et psychologiques, des menaces ou tout acte d’intimidation"

Le mouvement féministe “Les Chiennes de Garde” explique aussi que: 

“ Être favorable à la légalisation de l’IVG, c’est, tout simplement, être sensible à un problème de santé publique (et donc, économique) : car une femme qui veut avorter le fera, dans n’importe quelle condition, quitte à mettre sa santé ou sa vie en danger, et quoi qu’en dise la loi. 

Ainsi, dans les pays où l’IVG est pénalisée, les femmes avortent autant que dans les pays où elle est légale : interdire l’IVG n’a jamais fait baisser le taux d’avortement. 

En revanche, interdire l’IVG fait augmenter de manière dramatique le taux de décès des suites d’avortements clandestins : où l’IVG est illégale, le taux de mortalité est de 330, en moyenne, pour 100 000 avortements. Où l’IVG est légale, en revanche, le taux de mortalité oscille entre 0,2 et 1,2 pour 100 000 avortements. (...) 

Ce que chacun(e) pense du statut de l’embryon, du commencement de la vie humaine ou de l’existence de l’âme ne devrait même pas faire l’objet d’un débat et ne devrait relever que des convictions intimes n’ayant strictement rien à voir avec la législation.”


C’est pour ça qu’aujourd’hui il faut protéger nos droits. Que vous soyez confrontée à une situation où l’IVG directement ou pas, il faut protéger les femmes. La liberté c’est d’avoir le choix.

Retrouvez toutes les infos sur l’IVG ici

http://www.ivg.social-sante.gouv.fr
https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1551

Crédit Photo: Pinterest
Crédit Vidéo: Ceci n'est pas un cintre 

Vous aimez ce post? Cliquez sur le coeur pour le sauvegarder sur votre profil

Drag Photos here Drop Photo
Press Enter to post.
×
Delete post?
See More Loading...